Gérant dans son restaurant

Restauration : que dit la loi anti-gaspillage ?

Louis de Champs
20 octobre 2022

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

This is some text inside of a div block.
 — 
This is some text inside of a div block.
 Min read
 — 
This is some text inside of a div block.

Si vous n’avez pas encore entendu parler de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (ou loi AGEC), il est encore temps de se mettre à jour ! Dans cet article, nous verrons pourquoi cette loi a été votée et quelles mesures s'appliquent spécifiquement à vous, restaurateur.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ? 

Un petit point vocabulaire s’impose pour bien comprendre le contexte de cette loi, avec cette définition officielle :

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services de manière durable en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production des déchets. Il s’agit de passer d’une société du tout jetable à un modèle économique plus circulaire.”

Pour aller plus loin : site du Ministère de la Transition écologique

Loi AGEC : pourquoi une loi anti-gaspillage ?

L’objectif de la loi AGEC est de changer les modes de production et de consommation afin de réduire les déchets et de tendre vers un modèle de société plus durable. En d’autres termes, il s’agit de transformer le système actuel pour éliminer à terme toutes formes de gaspillage.

Adoptée en février 2020, la loi AGEC vise plus largement à stopper le dérèglement climatique.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, la loi se décline en 5 grands axes :

  1. Sortir du plastique jetable,
  2. Mieux informer les consommateurs,
  3. Lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire,
  4. Agir contre l’obsolescence programmée,
  5. Produire mieux.

Dans cet article, nous allons résumer et expliquer ensemble les axes 1, 2 et 3, qui concernent directement la restauration.

Les dates clés de la loi anti-gaspillage

1er janvier 2023 : obligation pour tous les établissements de restauration rapide d’utiliser de la vaisselle réutilisable pour la nourriture et les boissons servies sur place.

1er janvier 2025 : obligation pour tous les restaurants de recycler à 100% de tous les emballages plastiques à usage unique.

D’ici fin 2025 : réduction de 20% de tous les emballages plastiques à usage unique, dont la moitié (au minimum) est obtenue via la réutilisation et le réemploi.

Poubelle de tri dans un restaurant

Les 3 axes de la loi anti-gaspillage qui concernent les restaurateurs

1. Sortir du plastique jetable d’ici 2040

Depuis le 1er janvier 2022, certaines mesures sont déjà entrées en vigueur :

  • La fin des sachets de thé plastiques,
  • La fin des emballages en polystyrène expansé dans la restauration rapide,
  • L’interdiction de la mention “biodégradable” sur certains produits et emballages, car elle induit en erreur,
  • L’interdiction de jouets en plastique dans certains menus.

À partir du 1er janvier 2023, tous les acteurs de la restauration, et en particulier les acteurs de la restauration rapide, devront en plus utiliser de la vaisselle réutilisable : couverts, gobelets, assiettes, récipients, couvercles…

Et pour aller plus loin, pourquoi ne pas introduire dès maintenant un système de consigne ou encore favoriser le vrac sur certains produits dans votre restaurant ?

Offrez par exemple une réduction aux clients qui viennent avec leur propre récipient. Non seulement vous vous inscrivez dans une véritable tendance de fond, mais en plus vous incitez vos clients à venir consommer chez vous !

2. Informer davantage vos clients (et votre équipe)

D’ici fin 2022, le tri des déchets sera simplifié grâce un logo plus clair sur tous les produits, ce dernier étant jusqu’à présent souvent incompris ou mal-interprété. Ainsi, les clients de votre restaurant, particulièrement si vous êtes un établissement de restauration rapide, seront mieux informés et guidés dans leur choix. 

Mais les clients ne sont pas les seuls concernés, le personnel de votre restaurant doit aussi comprendre les logos des emballages afin de faire les bons choix lors du tri. En parlant de tri, il y a aussi une grosse confusion au sujet des poubelles. La loi anti-gaspi l’a bien compris, et tout comme pour le logo des produits, elle œuvre à une harmonisation de la couleur des poubelles. 

Le but : faciliter au maximum le tri des déchets.

En effet, de nombreuses personnes, y compris le personnel d’un restaurant, ne sont pas au courant du fonctionnement des poubelles. Renseignez-vous et communiquez à votre équipe sur les horaires de ramassage, l’accès à la déchèterie, les règles de tri, et toute autre information importante.

3. Favoriser le réemploi et lutter contre le gaspillage

N’imprimez plus vos tickets de caisse systématiquement

La majorité des personnes jettent leur ticket de caisse. Cesser d’imprimer systématiquement les tickets de caisse permettra qu’ils ne finissent pas dans la nature, mais aussi de réaliser des économies de papier et donc de budget pour votre restaurant.

En plus, son impression systématique sera bientôt interdite en France (à partir du 1er janvier 2023). Il est donc important que votre établissement anticipe cette mesure et passe à la dématérialisation des tickets de caisse sans tarder.

Enfin, pourquoi ne pas en plus limiter l’impression de vos bons de commande en les remplaçant par des bons de commande numérique ? Outre l’économie des rouleaux, épargnez-vous aussi toutes les contraintes que les bons de commande papiers impliquent (cafouillage en cuisine, ticket perdu ou illisible, etc.).

Pour aller plus loin : Bons de commande : papier ou numérique ?

Valorisez vos invendus

Stopper le gaspillage alimentaire, c’est aussi valoriser ses invendus. Ça tombe bien, des solutions simples existent pour votre restaurant. Par exemple, de plus en plus d’applications et de sites ont vu le jour afin d’aider les distributeurs alimentaires à moins gaspiller.

On pense notamment à :

  • Too good to go, qui permet aux restaurateurs de vendre à un tarif réduit les produits bientôt périmés pour qu’ils ne finissent plus à la poubelle,
  • Phénix, qui fait renaître les produits destinés à la poubelle,
  • Comerso, qui soutient la logistique du don,
  • ou encore OptiMiam, le pionnier de l'anti gaspi.
Application anti-gaspillage alimentaire

Peut-être connaissez-vous aussi Linkee ? Cette association luttant contre le gaspillage alimentaire propose une aide directe en se déplaçant elle-même pour récupérer les surplus alimentaires. Elles les distribuent ensuite aux personnes dans le besoin, par le biais d’associations.

Moins de gâchis et un beau geste solidaire qui ne coûte rien !

Enfin, pour éviter de jeter vos invendus, Res-and-co est un comparateur vous permettant d’offrir, à prix réduit, des menus surprises pour vos convives. Ces derniers n’ont qu’à venir sur place, récupérer leur plat et payer directement. Non seulement cela vous permet de moins gaspiller, mais aussi de ne pas perdre d’argent, de gagner en notoriété et d’améliorer l’image de votre établissement.

Pour aller plus loin : 8 conseils pour réduire le gaspillage alimentaire en restauration

Contacter un expert
Vous aimez l'article ? Partagez-le !

Recevez conseils, témoignages, tendances et innovations en 1 clic !
Rejoignez notre newsletter.

Comme 7000 professionnels de la restauration,
inscrivez-vous à la newsletter qui va faire la différence pour votre restaurant !

Merci! Votre demande a été reçue !
Oups! Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.